Menu icoMenu232White icoCross32White

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Bandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer

Retour
Coronavirus et confinement : le rôle de la médiation familiale

Coronavirus et confinement : le rôle de la médiation familiale

En cette période de confinement mise en place afin de limiter l’épidémie de coronavirus, la promiscuité au sein des foyers peut engendrer des tensions. La médiation familiale, qui intervient dans le cadre de conflits de type divorce ou séparation, aura peut-être un rôle important à jouer à la fin du confinement, de façon préventive et/ou réparatrice.

Enfermé(e) avec sa moitié et/ou ses enfants 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 : enfer ou paradis ? Si, en cette période de confinement instaurée suite à l’épidémie de coronavirus, certains en profitent pour se recentrer sur l’essentiel et vivent le confinement comme une bonne occasion de redécouvrir l'être aimé, d'autres couples peuvent voler en éclat, submergés par ce trop-plein de proximité (voir cet article du Monde). Certains n’hésitent pas à parler d’effet « cocotte-minute », révélant l’importance des tensions au sein de foyers dépourvus de soupape.

Une situation inédite et des médiateurs en première ligne

Richard Clautiaux est psychologue clinicien et sexologue à la clinique Mathilde, à Rouen, Dans un article publié sur le site de France.info, il explique : « Le confinement est vécu de façon très différente en fonction des individus. Certains vont ressentir un stress aigu, cette privation de liberté les angoisse profondément. D'autres vivent la situation plus sereinement parce qu'elle ne change pas grand chose à leurs habitudes ou parce qu'ils y voient l'occasion de profiter de ceux qu'ils aiment ».

Quoi qu'il en soit, cette promiscuité peut entraîner des tensions au sein du foyer. La médiation familiale, qui permet justement à un couple en difficulté (divorce, séparation) de trouver un terrain d’entente et de dialoguer en cas de conflit, aura probablement un grand rôle à jouer à la fin du confinement. Les médiateurs familiaux seront en première ligne pour gérer cette situation inédite, soit de façon préventive, pour éviter des séparations et divorces et rétablir un dialogue serein, soit de manière réparatrice.

0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Anthropologie du droit et médiation : hommage à Étienne Le Roy

Anthropologie du droit et médiation : hommage à Étienne Le Roy

L’enseignant-chercheur Étienne Le Roy, anthropologue du droit et africaniste, est décédé le 28...

23 mars 2020
« Le médiateur doit faire appel à son intelligence émotionnelle »

« Le médiateur doit faire appel à son intelligence émotionnelle »

5 questions à Robert-François Rastoul, avocat et médiateurRobert-François Rastoul est avocat à...

17 février 2020
Non, les médiateurs institutionnels ne sont pas indépendants

Non, les médiateurs institutionnels ne sont pas indépendants

Mercredi 8 janvier 2020, le Canard Enchaîné révélait au grand public la démission de Philippe...

21 janvier 2020
Médiation administrative : le rapport « Médiation accomplie ? » décrypté

Médiation administrative : le rapport « Médiation accomplie ? » décrypté

France Stratégie a publié en juillet 2019 un rapport intitulé « Médiation accomplie ? » à la...

9 janvier 2020
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus